Buddhachannel

Dans la même rubrique

29 juin 2016

Le Sûtra du Diamant

29 de junio de 2016, por Buddhachannel España

El Sutra del Diamante









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Dhammapada XVI. Piya-vagga : Versets sur ceux qui nous sont chers

jeudi 11 février 2016, par Buddhachannel Fr.

Langues :

Toutes les versions de cet article : [Deutsch] [English] [Español] [français] [italiano] [Nederlands] [Português] [中文]

DHAMMAPADA



XVI. Piya-vagga : Versets sur ceux qui nous sont chers


209

Il s’est appliqué à poursuivre ce qu’il aurait dû éviter
Et ne s’est pas appliqué à ce qu’il aurait dû faire.
Il a négligé son véritable but pour nouer des liens affectifs
Et aujourd’hui il envie ceux qui ont fait l’effort de garder le cap.


210 - 211

Jamais, quoi qu’il arrive, ne te rapproche trop
De ceux qui te sont chers comme de ceux que tu n’aimes pas.
Car il est douloureux de ne point voir ceux qui nous sont chers
Tout autant que d’être forcés de voir ceux que nous n’aimons pas.

Alors ne crée pas de liens affectifs trop forts
Car il est terrible d’être éloignés de ceux qui nous sont chers.
Il n’y a plus d’attaches
Pour qui est libre aussi bien de l’affection que de l’aversion.


212 - 216

De ce qui nous est cher naît le chagrin
De ce qui nous est cher naît la peur.
Pour qui est libéré de ce qui lui est cher
Il n’y a plus de chagrin — alors comment y aurait-il la peur ?

De ce que nous aimons naît le chagrin
De ce que nous aimons naît la peur
Pour qui est libéré de ce qu’il aime
Il n’y a plus de chagrin — alors comment y aurait-il la peur ?

De ce qui nous ravit naît le chagrin
De ce qui nous ravit naît la peur.
Pour qui est libéré de ce qui le ravit
Il n’y a plus de chagrin — alors comment y aurait-il la peur ?

Du plaisir des sens naît le chagrin
Du plaisir des sens naît la peur.
Pour qui est libéré du plaisir des sens
Il n’y a plus de chagrin — alors comment y aurait-il la peur ?

De la convoitise naît le chagrin
De la convoitise naît la peur.
Pour qui est libéré de la convoitise
Il n’y a plus de chagrin — alors comment y aurait-il la peur ?


217

Celui qui est vertueux, dont la vision est juste,
Qui est intelligent et honnête
Et qui sait assumer ses obligations —
Celui-là est cher au cœur de tous.


218

Si tu aspires à l’Ineffable,
Si l’inspiration emplit ton cœur,
Si ton esprit n’est pas embrumé par les passions,
Tu es quelqu’un qui « remonte le Courant ».


219 - 220

Quand un homme, longtemps absent,
Rentre sain et sauf d’un long voyage,
Ses proches, ses amis, ses compagnons
Se réjouissent de son retour.

De la même façon, quand tu agis bien
Et que tu quittes ce monde pour l’au-delà
Tu es accueilli par tes bonnes actions
Comme un ami, un être cher qui rentre à la maison.

P.-S.

Traduction par Jeanne Schut basée sur la version anglaise de Thanissaro Bhikkhu


Source : www.dhammadelaforet.org
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?