Buddhachannel









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

L’huile de palme un fléau écologiquement incorrect

mardi 25 mai 2010

Langues :

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Un fléau pour la santé, l’huile de palme provoque des dépôts de graisse dans les artères où se forment des caillots qui favorisent les infarctus : selon les recherche de Raphaël Gruman, nutritionniste de Diet at Work. Riche en acides gras saturés, elle favorise l’élévation du cholestérol dans le sang et augmente le risque cardiovasculaire.

Mais l’huile de palme est aussi calamiteuse sur l’environnement, sa production est à l’origine de la déforestation de Sumatra en Indonésie et des habitats de l’orang-outang.

Sous la pression de Greenpeace, Nestlé renonce à l’huile de palme indonésienne synonyme de déforestation. Le groupe Casino va plus loin : il ne vendra bientôt plus aucun produit alimentaire avec de l’huile de palme.

Voir en ligne : Boycot de l’huile de palme

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

7 Messages

  • L’huile de palme un fléau écologiquement incorrect 25 mai 2010 11:37, par Flora Desondes

    L’huile de palme est utilisée dans la plus part des pâtes à tartinées Bio : bien lire les étiquettes. Elle est présente aussi dans les aliments pour enfants, tel que pâtes chocolatées et autres biscuits pour leur gouter : avec le sucre ajouté pour masquer la pauvreté des saveurs, l’huile de palme déclenche obésité, asthme et eczéma en plus du risque de maladies cardiovasculaire précoces.

    repondre message

    • L’huile de palme un fléau écologiquement incorrect 5 juillet 2010 12:48, par Flora Desondes

      Et maintenant une polémique autour de l’huile de palme biologique en Colombie. Des agriculteurs et certaines ONG (dont Christian Aid) s’attaquent à Daabon Organic, grand producteur d’huile de palme bio.

      Accusé d’avoir acheté de façon obscure Las Pavas, une propriété au nord du pays, d’y avoir expulsé sans ménagement 123 familles et d’avoir déboisé le terrain pour y implanter une palmeraie, Daabon s’est attiré les foudres des médias anglais et allemands.

      Ces attaques sont-elles fondées ? "Daabon a des liens avec la mafia locale et n’hésite pas à employer la violence pour servir ses intérêts", dénonce Claudia, une ancienne journaliste colombienne installée en France, ajoutant que l’agriculture servirait à "blanchir de l’argent". Le tout, cautionné par les consommateurs d’huile biologique... c’est-à-dire les Européens. Voir la suite de l’article sur :
      http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/l-epineuse-affaire-de-l-huile-de-palme-bio-colombienne_903090.html#xtor=AL-447

      repondre message

  • L’huile de palme un fléau écologiquement incorrect 12 septembre 2010 20:45, par Flora Desondes

    jeudi 2 septembre : Burger King renonce à utiliser et décide de ne plus acheter d’huile de palme à Sinar Mas et de ses filiales. Unilever et Nestlé eux aussi ont choisi de boycotter l’huile de palme, en suspendant leurs futurs contrats avec Smart, une filiale du géant agroalimentaire.
    Espérons que aussi Nutella modifiera sa recette.

    repondre message

  • Je n’utilise jamais d’huile de palme lorsque je cuisine a la maison, alors que je sais que sa consommation est très répandue en Thaïlande. La majorité des restaurants ou des petites cantines thaïs l’utilise pour cuisiner. J’aime l’huile d’olive extra vierge, pour la salade ou les légumes.
    On trouve dans les rayons sante des supermarchés des produits plus orientes cote sante, comme l’huile de "canola" ou l’"huile de riz", qui a l’air de très bien bien supporter la chaleur, elle ne fume et le brûle pas facilement.
    Qu’en est il vraiment ? Est-ce une mode ? Des connaissances thaïes branchées par la nourriture et les produits sains, ne jurent plus que par l’"huile de riz"
    Quel sont vraiment leurs effets bénéfiques pour sa sante ?

    Je remercie d’avance la personne qui pourra me répondre

    repondre message

    • L’huile de palme un fléau écologiquement incorrect 22 novembre 2010 13:36, par Flora Desondes

      Les principes actifs de l’huile de son de riz vont permettre de lutter contre les productions excessives de radicaux libres. Le pressage à froid du son de riz permet d’obtenir une huile qui renferme l’ensemble des propriétés du son et qui en plus est parfaitement assimilable et digeste.

      Toutes utilisations en Cuisine (pâtisserie, salades, fritures). Huile Végétale Non hydrogénée, avec le plus haut point de fumée des huiles alimentaires (240°C). Remplace le beurre en pâtisserie dans les régimes sans caséine. Contient du Gamma Oryzanol et de la Vitamine E.
      Il est souhaitable que cette huile soit obtenue première pression à froid de riz BIO.

      http://www.rizen-sans-gluten.com/PBSCCatalog.asp?CatID=102867

      repondre message

  • L’huile de palme un fléau écologiquement incorrect 3 avril 2011 13:47, par Flora Desondes

    http://fr.news.yahoo.com/79/20110403/tbs-la-banque-mondiale-veut-une-huile-de-8ce48fc.html

    « Pour contribuer à protéger les forêts et la biodiversité et empêcher l’extension des palmiers à huile sur des régions boisées et des tourbières, la Banque mondiale donnera la priorité à des initiatives qui encouragent la production sur des terres dégradées et chercheront à améliorer la productivité des plantations existantes ».

    repondre message

  • L’huile de palme un fléau écologiquement incorrect 7 novembre 2012 13:15, par Flora Desondes

    Restez mobilisez : un sénateur propose de quadrupler les taxes sur l’huile de palme. Facteur d’obésité, elle est deux fois moins taxée que l’huile d’olive. La mesure équivaudrait par exemple à 6 centimes supplémentaire par kilo de crème à tartinée. Il y a maintenant d’autres crèmes chocolaté qui sont moins nuisibles pour nos enfants et la pérennité des forêts primaires.

    repondre message