Buddhachannel

Dans la même rubrique

29 juin 2016

Femmes de l’Église

29 juin 2016

Gayatri Mantra

15 juin 2016

Les Dieux de l’Inde

2 de mayo de 2016, por Buddhachannel Es.

Los Dioses de la India









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

La liberté intrinsèque - Peter Fenner

vendredi 3 juin 2011, par Alain Delaporte-Digard

Langues :

"Ce qui nous empêche d’être intrinsèquement libre est la croyance primitive et persuasive que quelque chose est mauvais ou manque dans notre vie. Les croyances que quelque chose manque et que quelque chose d’autre peut être gagné ou accompli produisent la souffrance intérieure et sont la cause des conflits et la misère humaine."

"La méthodologie de la liberté intrinsèque consiste à déconstruire rigoureusement toutes les croyances que quelque chose manque et que quelque chose d’autre peut être gagné ou accompli à chaque fois qu’elles apparaissent, dans quelques formes que ce soit.

Cela inclus de déconstruire les méthodes de Liberté Intrinsèque elle-même en nous libérant de la croyance que Liberté Intrinsèque est quelque chose dont nous avons besoin et que l’on peut acquérir ou posséder.
Ces croyances sont déconstruites par l’observation libre de leur présence et manifestation dans nos vies, et dialogues qui trouvent leur origine dans une perspective de voir les choses comme elles sont - complètes, parfaites et auto-enrichissantes."

Déconstruire rigoureusement toutes les croyances que quelque chose manque et que quelque chose d’autre peut être gagné ou accompli , croyances qui produisent la souffrance intérieure
et sont la cause des conflits et la misère humaine.

Chaque fois que je relis ces phrases, elles résonnent en moi et rappellent ces vérités cachés au plus profond de chacun de nous et qui enfin peuvent remonter à la surface.

"Ce travail est basé sur la révélation que la paix et l’harmonie intérieure surgissent à travers notre être réellement ouvert et présent dans le flux de chaque instant de notre expérience."

"La Liberté Intrinsèque, c’est être libre inconditionnellement."

"Au fil de la délivrance en douceur des croyances, nous apprenons ce que c’est l’absolu liberté d’être naturellement : joyeux, spontanement créatif, discernement puissant et uni en soi-même."

Intrinsic Freedom (Liberté intrinsèque) est une manière d’être

La Liberté intrinsèque est une manière d’être dans le monde qui est libre, ouverte et spacieuse. C’est une expérience dans laquelle nous sommes conscient, détendu et capable d’apprécier pleinement nos pensées, sentiments et perceptions sans avoir besoin d’y céder ou de les rejeter. En tant que style de vie, il est naturel, sans complications, indépendant et puissant car nous nous ne sommes ni conduits ni entraînés par nos peurs, nos souhaits ou nos désirs.

Ce qui nous empêche d’être intrinsèquement libre est la croyance primitive et persuasive que quelque chose est mauvais ou manque dans notre vie. Les croyances que quelque chose manque et que quelque chose d’autre peut être gagné ou accompli produisent la souffrance intérieure et sont la cause des conflits et la misère humaine. Pour la plupart, ces croyances trouvent leur source dans des systèmes de pratique et d’interprétation qui perpétuent structurellement la confusion et la souffrance auxquelles ils cherchent à remédier.

La méthodologie de la liberté intrinsèque consiste à déconstruire rigoureusement toutes les croyances que "quelque chose manque" et que"quelque chose d’autre peut être gagné ou accompli" à chaque fois qu’elles apparaissent, dans quelques formes que ce soit. Cela inclus de déconstruire les méthodes de Liberté Intrinsèque elle-même en nous libérant de la croyance que Liberté Intrinsèque est quelque chose dont nous avons besoin et que l’on peut acquérir ou posséder. Ces croyances sont déconstruites par l’observation libre de leur présence et manifestation dans nos vies, et dialogues qui trouvent leur origine dans une perspective de voir les choses comme elles sont - complètes, parfaites et auto-enrichissantes.

Les programmes et enseignements proposés révèlent directement l’expérience de la Liberté Intrinsèque à travers le lâcher-prise précis et en douceur de croyances qui limitent, déforment et annulent la nature ouverte, sans entrave et auto-rafraichissante du moment présent. Les pratiques créent un espace révélé qui nous donne l’ultime liberté d’être qui nous sommes, sans aucun besoin d’attitude, d’embarras ou d’expédiant. Cela produit un style de vie naturellement plein de joie, spontanément créatif, plein de discernement et qui forme un tout.

Peter Fenner
Extraits rassemblés par Frédéric Mantel et publiés sur le site :
http://www.psy-spi.com


P.-S.

Peter Fenner est conférencier en Philosophie et Etude des Religions à l’Université Deakin en Australie. Il a été moine bouddhiste dans la tradition tibétaine pendant neuf ans. Il présente actuellement des cours innovateurs en Australie, Europe et U.S.A. basés sur la perspective des traditions de la "Voie du Milieu" (Madhyamaka) et de la "Complète Plénitude" (rDzog chen). Il est auteur de livres tels que "The Ontology of the Middle Way" (Klumer Publishers, 1990), "Reasoning into Reality" (Wisdom Publication, 1994), "Intrinsic Freedom" avec Penny Fenner, a publié plusieurs ouvrages récemment aux éditions du Relié.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

2 Messages

  • Ceux qui sont intéressés par l’approche non-duelle proposée par Peter Fenner peuvent trouver son livre majeur Radiant Mind traduit en français sous le titre "L’esprit lumineux" et édité aux éditions Almora en mars 2010.

    4ème de couverture :
    L’éveil non duel – la réalisation libératrice de l’unité – est l’état le plus élevé au sein des grandes traditions contemplatives du monde. Alors que cet enseignement a conquis de nombreux chercheurs spirituels modernes, le conditionnement social de notre culture crée souvent des barrières pour les pratiquants occidentaux.

    Avec L’esprit lumineux, Peter Fenner offre une approche pratique et efficace à tous ceux qui sont à la recherche d’une expérience directe et d’un moyen de cultiver l’énergie de guérison de l’éveil non duel.

    Le propos de Peter Fenner est d’apporter un outil efficace pour permettre à toute personne, en quête du sens profond de l’existence, de toucher et de goûter à cet aspect de libération et de paix. Il n’est pas question d’apporter des données supplémentaires à engranger mais au contraire de viser au désencombrement du mental grâce à une méthode simple.

    S’appuyant sur des décennies d’expérience en tant que thérapeute non duel et érudit bouddhiste, Peter Fenner fait preuve d’une connaissance intime des pièges de l’ego et des croyances inconscientes qui ont si souvent déconcerté ou dérouté les chercheurs occidentaux. Avec sagesse et discernement, il nous guide dans notre cheminement, étape par étape sur la voie de la conscience éveillée.

    Biographie de l’auteur :

    Peter Fenner rencontra son guru racine, le célèbre lama tibétain Thubtèn Yéshé en 1974. Trois années plus tard, en Inde, il prit le vœu de chasteté et fut ordonné moine tout en obtenant l’autorisation de continuer à vivre dans le monde avec sa femme et ses filles encore jeunes.

    Il a étudié auprès de plusieurs maîtres tibétains éminents en Australie, aux États Unis, au Népal et en Inde, comme Lama Zopa Rinpotché, Sogyal Rinpotché, Chögyal Namkhaï Norbu, Géshé Lhundup Sopa, Tralèg Rinpotché, Géshé Thubtèn Lodèn, Géshé Ngawang Legdèn, Zazep Tulku, and Géshé Tringley. Il a aussi étudié les pratiques bouddhistes Zen et Théravada.

    En 1983 il acheva son doctorat sur la philosophie et la psychologie de la tradition Madhyamika du bouddhisme Mahayana. Il enseigna les religions et les philosophies asiatiques dans des universités en Australie et aux États-Unis durant plus de trente ans. Il fut maître de conférences à l’Université de Deakin en Australie durant vingt ans.

    Après neuf années de vie de moine, Peter rendit ses vœux d’ordination. Cela lui ouvrit la voie vers une exploration intensive des traditions occidentales de guérison et de psychothérapie. En 1986, il commença à proposer des adaptations thérapeutiques de la sagesse du Mahayana pour les professionnels de santé mentale. Par la suite, il fonda le Centre Timeless Wisdom, une organisation californienne à but non lucratif. Timeless Wisdom est présent au niveau international pour offrir l’amour non-duel et la sagesse du Mahayana d’une façon appropriée et directement accessible aux besoins et aux styles de vie occidentaux.

    Peter a une capacité unique à faire émerger la conscience inconditionnée. Il est apprécié pour sa proximité, pour la précision et l’humour avec lesquels il observe et déconstruit les fixations et cadres de référence rigides qui bloquent l’entrée à la présence lumineuse.

    repondre message

  • La liberté intrinsèque - Peter Fenner 29 octobre 15:59, par Bruno Delorme

    Madame, Monsieur, Amis du Dharma,ayant moi-même rédigé un long article sur la méthode de P. Fenner, je me permets de vous en envoyer l’introduction et la conclusion. Si ces passages vous intéressent, le reste de l’article est à votre disposition, n’hésitez pas à me le faire savoir. Bien cordialement. B. Delorme

    Résumé : Le livre de P. et P. Fenner - est représentatif d’un courant thérapeutique contemporain : l’approche non-duelle. Celle-ci mêle indistinctement une reprise des idées de la psychologie transpersonnelle, un Bouddhisme revisité par des courants hétérodoxes, et une visée thérapeutique aux contours flous, mais ambitieuse.
    Cet article se propose de faire l’analyse critique de cette conception relativement répandue de la psychothérapie, et tente d’approfondir la question cruciale de la relation entre les émotions et les croyances.

    Introduction.
    Le livre de P. et P. Fenner offre un exemple d’une réinterprétation contemporaine de courants provenant du Bouddhisme, mais au profit de l’approche thérapeutique dite « non-duelle » . Pour P. et P. Fenner, l’utilisation de cette méthode non-duelle, qu’ils estiment aussi ancienne et honorable que les écoles de sagesse classiques, leur semble légitime en ce qu’elle permettrait d’accéder à des expériences spirituelles de non-dualité censées à la fois représenter un sommet spirituel et guérir des pathologies d’origine psychologique. De plus, elle serait susceptible de nous faire parvenir à un état de liberté intérieure proche ou identique aux formes d’éveils des sagesses orientales. Pour ce faire, les auteurs proposent une sorte de programme thérapeutique que leur ouvrage résume, accompagné d’un travail d’introspection dont le but avoué est d’opérer un déplacement psychique sur des contenus mentaux névrotiques et défectueux, au cœur desquels se situent les croyances, considérées comme la principale source de souffrances et de mal-être . Or, la plus néfaste de toutes les croyances, selon eux, est celle qui nous illusionne sur notre manque ontologique originel et nous pousse à chercher artificiellement ce qui pourrait le combler . Démarche totalement inutile, selon les auteurs, qui sont persuadés que c’est le sentiment, illusoire, de manque qui est à l’origine de ce malaise , et qu’il suffirait de se débarrasser de celui-ci, et des croyances erronées qui lui sont associées, pour recouvrer à la fois une nouvelle santé psychique et un état d’être parfait et pur que nous aurions toujours connu, et ce, malgré notre ignorance même . Méthode non-duelle, utilisation de la notion du stress, reprise de certaines idées provenant du Bouddhisme mais à des fins thérapeutiques, critique systématique de la notion de croyance, idée de liberté infinie…, tels sont, en résumé, les grands thèmes abordés dans cet ouvrage qui reste exemplaire de toute une production spirituelle actuelle, et que je me propose d’analyser.

    En conclusion.
    Généralisations abusives, absence de fondements épistémologiques fiables, de méthode sérieuse et éprouvée, de problématique pertinente, de tentative de classification des pathologies, de conception psychologique respectueuse de l’histoire individuelle, de références solides : telles sont les caractéristiques du noyau mou de cette approche non-duelle présentée par ce livre . Certains détails heurtent la pensée du lecteur un tant soit peu cultivé. Ainsi, en est-il de la fausse modestie du propos, entouré de ces formules policées et intentionnellement bienveillantes répandues dans toute production littéraire du même genre , mais immédiatement contredite par la prétention spirituelle exorbitante du livre. Se pose aussitôt la question de savoir si la méthode exposée, censée bien entendu être au-delà de toute méthode comme il se doit dans ce genre d’ouvrages , est vraiment universelle et donc universalisable ? Et à quel type de public elle s’adresse en particulier ? Malheureusement, jamais ces question ne sont soulevées par les auteurs qui doutent trop rarement de leur pratique et de leur sagesse, soutenus autant par les résultats peu probants de leur thérapie que par leurs « croyances » personnelles, contre lesquelles leur pratique aurait dû pourtant les mettre en garde. Qui plus est, ce ne sont pas les demi-vérités éthiques formulées comme des solutions miracles qui sont irritantes à la lecture de ce livre, mais c’est cette impression qu’un savoir du « non-savoir » est distillé au fil de ces pages d’une superficialité affligeante, accompagné d’exercices visiblement faits pour simples d’esprit . Encore une fois, ici, ce n’est pas la clarté de l’exposé qui est en cause, vertu des vrais vulgarisateurs malheureusement absente de ce livre, mais le simplisme qui en émane, c’est-à-dire cette façon de réduire encore ce qui a déjà été maintes fois résumé et synthétisé dans les exercices spirituels présentés depuis des siècles par les grandes sagesses, pour le transformer en un digest insignifiant. On pourra rétorquer que c’est justement l’intention des auteurs que de proposer une autre voie que celle des religions traditionnelles ou des anciennes sagesses, jugées caduques, ou trop marquées culturellement .
    Mais encore faudrait-il montrer en quoi exactement ces anciennes méthodes seraient dépassées, puisqu’elles ne cessent d’inspirer même les plus médiocres de leurs disciples venus apprendre à leur école pour en travestir les enseignements après les avoir pillés ? Dit autrement, en quoi ces méthodes nouvelles proposées par les auteurs seraient-elles plus adaptées que celles des grandes sagesses, alors que celles-ci ont largement fait leurs preuves en ayant traversé les siècles et les cultures jusqu’à nos jours ?...
    Se prévaloir d’enseignements partiels du dzogchen ou du taoïsme est insuffisant pour légitimer une telle approche qui se méfie a priori de toutes les formes religieuses .
    À la vérité, sous couvert d’un Bouddhisme exsangue et compassé, cette thérapeutique n’est peut-être, au fond et par-delà ses appels pathétiques à la liberté et à la compassion, qu’une simple technique de renforcement de l’ego et de ses défenses. Ainsi, se situerait-elle, presque à son insu, aux antipodes mêmes de ses ambitions spirituelles et des bienfaits psychologiques qu’elle a la prétention d’apporter. Très critique à l’égard des techniques de développement personnel, accusées de renforcer les croyances, cette approche n’aura pas offert la preuve qu’elle parvienne à s’en distinguer, ni dans son contenu ni dans sa forme .
    D’un point de vue bouddhique, la non-dualité invoquée par les auteurs est soit un leurre, soit un état spirituel caractéristique de certains états méditatifs. Mais en tant que tel, l’état non-duel est conditionné et temporaire. Il ne dit rien ni de l’Éveil, ni du nirvâna. Philosophiquement, ce courant non-duel est typique des monismes psychologisant à tendance idéaliste. Enfin, au-delà des critiques théoriques adressées à cet ouvrage dans cette recension, la question qui reste posée est celle de savoir à quoi une telle pratique thérapeutique peut exactement aboutir, et quels résultats prétend-elle obtenir ? Et ce, au-delà même de toute forme d’approche, qu’elle soit duelle ou non.

    repondre message