Buddhachannel

Dans la même rubrique

22 de marzo de 2016, por Buddhachannel España

Siddharta y el cisne

15 mars 2016

Bébé et les Massages

2 mars 2016

Le cruel empereur









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Histoire Zen — Le tunnel

mercredi 29 juin 2016

Langues :

Toutes les versions de cet article : [English] [français]



Zenkai, le fils d’un samouraï, voyagea jusqu’ à Edo, et devint là le domestique d’un haut fonctionnaire. Il tomba amoureux de la femme de ce fonctionnaire et fut découvert. En défendant sa vie, il tua le fonctionnaire. Puis, il s’enfuit avec sa femme.

Ils devinrent par la suite tous deux des voleurs. Mais la femme était tellement cupide que Zenkai s’en dégouta peu à peu. Il la quitta finalement, et partit loin jusqu’à la province de Buzen, où il devint un mendiant errant.

Pour expier son passé, Zenkai décida d’accomplir des actes bénéfiques pour le restant de sa vie. Sachant qu’il y avait une route dangereuse au dessus d’une falaise, qui avait occasionné la mort et des blessures à de nombreuses personnes, il décida de creuser un tunnel à travers la montagne.

Mendiant sa nourriture pendant le jour, Zenkai travaillait la nuit à creuser son tunnel. Au bout de trente ans, le tunnel était long de sept cents mètres, haut de six mètres, et large de neuf mètres.

Deux ans savant l’achèvement de son œuvre, le fils de l’officiel qu’il avait tué, qui était une fine lame, retrouva sa trace et vint pour assouvir sa vengeance.

« Je te donnerai ma vie de plein gré, » lui dit Zenkai. « Laisse-moi finir ce travail. Le jour où il sera terminé, alors tu pourras me tuer. »

Alors le fils attendit ce jour. Plusieurs mois passèrent et Zenkai continua de creuser. Le fils, qui s’ennuyait de ne rien faire, se mit à l’aider à creuser. Après qu’il l’eût aidé pendant plus d’une année, il commença à admirer la puissante volonté et la personnalité de Zenkai.

Enfin, le tunnel fut achevé et les gens purent l’utiliser pour voyager en toute sécurité.

« Maintenant, coupe-moi la tête » déclara Zenkai. « J’ai terminé mon travail ».

« Comment pourrais-je couper la tête de mon propre professeur ? » demanda le jeune homme avec des larmes dans les yeux.




Traduit de l’anglais par Sophie Alvarez pour www.buddhachannel.tv

Voir en ligne : 101 zen stories

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?