Buddhachannel

Dans la même rubrique

22 de marzo de 2016, por Buddhachannel España

Siddharta y el cisne

15 mars 2016

Bébé et les Massages

2 mars 2016

Le cruel empereur









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Conte bouddhiste — Les singes qui portaient des casquettes

lundi 21 mars 2016

Langues :

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

JPEG - 48.2 ko

Il était une fois un beau jeune home qui voyageait de village en village. Il était marchand de casquettes. Un soir d’été, alors qu’il traversait une vaste forêt, il se sentit fatigué et décida de faire une sieste à l’ombre d’un manguier plein de branches.

Il posa son sac de casquettes à côté du tronc et s’endormit. Après un petit moment, il se réveilla, il n’y avait plus aucune casquette dans son sac.

“Mon Dieu, se dit-il. Est-ce que des voleurs sont venus tout me dérober ? » Il s’aperçut alors que le manguier était plein de singes adorables portant des casquettes de toutes les couleurs.

Il hurla après les singes, et les singes hurlèrent en retour. Il leur fit des grimaces, et ils firent les mêmes mimiques amusantes. Il leur lança une pierre, et ils le douchèrent de mangues fraîches.

« Comment récupérer mes casquettes ? » se dit-il. Irrité, il retira sa casquette et la jeta par terre. A sa grande surprise, les singes jetèrent leur casquette aussi. Il ne perdit pas une minute, récupéra ses casquettes et reprit sa route.

Cinquante ans après, son petit fils traversa la même jungle. Après une longue marche, il trouva un beau manguier plein de branches, avec une ombre fraîche, et décida de se reposer un moment. Quelques heures plus tard, lorsqu’il se réveilla, toutes les casquettes avaient disparu de son sac. Il commença à les chercher, et trouva bientôt des singes qui étaient assis dans le manguier, avec des casquettes sur la tête.

Il se souvint alors d’une histoire que son grand père lui racontait – et fit un signe de la main aux singes. Les singes firent un signe de la main. Il se moucha, et les singes se mouchèrent. Il jeta sa casquette par terre, et alors un des singes sauta de l’arbre, marcha jusqu’à lui, lui donna une tape dans le dos et lui dit :
« Tu penses être le seul à avoir eu un grand-père ? »

Traduit de l’anglais par Sophie Alvarez pour Buddhachannel.




Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?