Buddhachannel

Editorial

Thich Nhât Hanh — L’Univers dans un Grain de Poussière

Le 30 mars 2017

L’UNIVERS DANS UN GRAIN DE POUSSIÈRE « L’esprit n’est ni intérieur ni extérieur ni ailleurs, il est introuvable... » Shantideva Hier après-midi, quand je suis revenu à mon ermitage, j’ai fermé toutes les portes et les fenêtres parce qu’il y avait du vent. Ce matin, ma fenêtre est ouverte et je peux voir la douce et verte forêt. Le soleil brille et un oiseau chante magnifiquement. La petite Thuy est déjà partie pour l’école. Je dois m’arrêter d’écrire pendant un moment pour pouvoir (...) suite

Humour

Zem — Fastoche

plus d articles



Dossiers de la semaine

La liberté de pensée dans le bouddhisme

Certains ont l’habitude de prétendre être libres penseurs, donc sans religion. (...)


Alain Grosrey — Ecologie et spiritualité

"En ramenant l’histoire de la vie à l’échelle d’une année, l’histoire de (...)


Le Vénérable Thich Nhat Hanh - Biographie

Le vénérable Thich Nhat Hanh est né dans un village du centre du Vietnam en (...)


A quel âge pouvons-nous commencer à enseigner la méditation à un enfant ?

Selon Ven. Henepola Gunaratana Nāyaka Thera, il n’y a pas de moment (...)


Histoire brève du bouddhisme au Japon

D’après la légende, l’introduction du bouddhisme au pays du soleil levant (...)


Photo du jour

par Buddhachannel Fr.


Evénement

27-28 Mai - Amour, attachement, établir des relations saines

A ne pas manquer au Centre Kakachakra : Une rencontre avec Amy Miller. Elle sera avec nous à Paris pour la première fois le 27 et 28 mai 2017 de 10h à 18h. L’amour et l’attachement sont souvent confondus, créant des conflits dans nos relations, en particulier les relations intimes. Si nous pouvons diminuer cet attachement , la saisie et le contrôle ,nous pourrons apprécier plus pleinement toute la beauté de nos vies. Les expériences d’amour authentique et de liberté se développeront de manière (...) suite


Annuaire

Sangha Rimay

« Sangha » signifie en sanskrit « communauté » ou « confrérie ». « Rimay » est un terme tibétain signifiant « sans parti pris ». Il exprime la primauté de l’expérience contemplative et la vision d’unité dans la diversité qui en procède. Le Sangha Rimay est une communauté mixte pratiquant les valeurs éthiques et spirituelles du Bouddha. Il reconnaît une unité de réalisation dans une diversité d’expression, dans cette perspective d’unité dans la diversité. C’est ainsi une confrérie, un réseau de personnes de (...) suite

Dernier auteur

Lerab Ling

Lérab Ling est l’un des principaux centres perpétuant la tradition d’étude et (...) suite


Articles et Conférences

Le Son du Silence - Ajahn Sumedho

Le Dhamma de la Forêt Le Son du Silence Ajahn Sumedho Traduit par Jeanne Schut Entretien à Amaravati, été 1994 Dans la vie quotidienne ordinaire, le silence est quelque chose qui n’intéresse personne. On considère plus important de réfléchir, de créer, de faire des choses — autrement dit, de « remplir » le silence. En général nous écoutons un son, de la musique, des paroles mais pensons que dans le silence il n’y a rien à écouter. Quand personne ne sait quoi dire dans une réunion, les gens sont gênés, le silence met mal à l’aise. Pourtant des concepts comme le silence et la vacuité nous montrent une direction à suivre, une chose à observer, car la vie moderne a fait éclater le silence et (...) suite


Textes fondamentaux

Dhammapada XXII. Niraya-vagga : Versets sur l’Enfer

DHAMMAPADA XXII. Niraya-vagga : Versets sur l’Enfer 306 Il va en enfer celui qui affirme ce qui n’est pas vrai, De même que celui qui, ayant mal agi, déclare : « Je n’ai rien fait. » Tous deux, hommes aux actes malfaisants, Partagent le même sort dans l’au-delà, après la mort. 307 - 308 Nombreux sont ceux qui portent la robe orange du moine et pourtant Sont animés de mauvais sentiments Et ne pratiquent ni vertu ni modération. Ceux-là renaîtront en enfer du fait de leurs mauvaises actions. Mieux vaudrait, pour un moine sans foi ni loi, Avaler une boule de métal brûlante En fusion, rougeoyante, Que manger l’aumône offerte par le peuple. 309 - 310 Quatre malheurs (...) suite


Bouddhisme

Le Bouddha, médecin insurpassable - par Jean-Pierre Schnetzler

Le Bouddha, maître des remèdes, des écoles anciennes au Vajrayâna Dans le Canon pâli, le Bouddha est appelé le médecin (bhisakka) ou chirurgien insurpassable (sallakatto anuttaro) et le Vinaya ou code de discipline monastique s’étend assez longuement sur les médicaments et leur administration. Il décrit aussi avec précision plusieurs cas où le Bouddha lui-même agit comme médecin ou infirmier auprès de moines malades. C’est au cours d’une de ses interventions que le Bouddha fut amené à prononcer cette phrase célèbre : « O moines, vous n’avez plus de mère ni de père pour vous soigner. Si vous ne vous soignez pas les uns les autres, qui donc vous soignera ? Quiconque veut me soigner doit soigner les malades ». (...) suite

Dernier article

Du 9 au 14 juillet - Ouvrir son esprit, éveiller son cœur

Ouvrir son esprit, éveiller son cœur Du 9 au 14 juillet – Avec Ringou Tulku Rinpoché Comment la sagesse et la compassion peuvent transformer notre esprit. La sagesse ou la philosophie bouddhiste présente une façon révolutionnaire de nous référer à nos pensées, à nos émotions, au monde qui nous entoure et aux autres. Elle offre, grâce à cette compréhension, une multitude d’outils pratiques pour transformer notre vie et la rendre plus heureuse en intégrant la compassion et la sagesse dans tous ses aspects. Plus d’informations : http://bit.ly/RinguTulkuRinpoche suite