Buddhachannel









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

Les Anges dans l’Art - L’Ange déchu

lundi 10 août 2015

Langues :


Face au monde angélique, le côté démoniaque se met en place.

Pour que l’équilibre soit respecté, la figure de Satan se doit d’être présente.

Il est l’ange déchu, le tentateur personnifiant le mal et le péché.

Son apparition correspond à la rebellion des anges contre leur Dieu créateur.



On le connait principalement sous trois noms :

- le Diable

- Satan

- Lucifer

Diable


Origine grecque et latine.

Il représente l"esprit du mal dans la religion chrétienne.Ange déchu qui s’est opposé à Dieu, il est le chef suprême des démons.

Au Moyen-Age on le représente comme un monstre humain griffu, à la figure terrifiante, aux pieds fourchus. Il est également doté d’une poitrine de femme et de longues oreilles pointues. Il sait aussi prendre une apparence séduisante dans le but de corrompre l’homme et de l’entrainer dans le péché.

Satan


Origine hébraique. Il est présenté dans la Bible comme le chef des anges rebellés qui tente Eve sous la forme d’un serpent (Génèse) ou encore Jésus (Evangiles).

Il a la faculté de changer d’apparence pour mieux séduire.

Dans les cultes sataniques, on l’honore comme l’adversaire de Dieu et de l’Eglise.

Lucifer


Origine latine.

Appelé aussi "porteur de lumière".

Nom également donné au Christ durant les premiers siècles du christianisme.

A l’origine, il est le plus beau des Anges et chef de la milice céleste.

Il fut chassé et envoyé en Enfer pour avoir voulu devenir l’égal de Dieu.

Le nom de Lucifer est définitivement attribué à Satan à partir du Haut Moyen-Age.


L’ange déchu est figuré au début du Christianisme sous forme de serpent, lors de la tentation d’Adam et Eve au Jardin d’Eden.


S’il est aussi représenté sous la forme de faune, de centaure, ou de satyre, on lui attribue plus tardivement les allégories du péché et du vice.

Historiquement le Moyen-Age voit l’intensification de la peur de l’enfer et du Jugement dernier, véhiculé par l’Eglise. Les représentations diaboliques sont nombreuses sur les chapiteaux et les tympans des églises. La menace qu’il représente pour les hommes, pêcheurs par définition, le rende encore plus menaçant et maléfique.

On voit ainsi apparaitre des scènes tant sculptées que peintes faisant référence à des châtiments d’une grande cruauté.


BUDDHACHANNEL - Série ART et SPIRITUALITE

Laetitia Adeline pour www.buddhachannel.tv->




Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?