Buddhachannel









Instagram






DVD mathieu ricard chemin compassion


Livre big mind


cd audio buddhachannel


Sereni Roll

Rubriques

La question du devenir de la réincarnation en animal

mardi 3 septembre 2013

Langues :

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Ainsi que les Bouddhistes, mais aussi les Hindouistes et d’autres le disent : lorsqu’un humain se comporte comme un animal, il se réincarne en animal. Mais aussi, lorsqu’un animal se comporte comme un humain....il se peut qu’il se réincarne en humain.

Un fait divers extraordinaire illustre ce mystère de la réincarnation, mais aussi l’histoire Zen de l’âne et celle du renard.

Samedi 16 octobre 2010, Université d’Al Qods de Gaza le matin : une jeune palestinienne qui se rendait dans une salle de classe pour assister à son cours, trouva un chimpanzé assis tranquillement sur l’une des chaises de l’amphithéâtre. L’étudiante s’est alors mise à crier, alertant les employés de la faculté de la présence de l’animal. "Il a pénétré dans l’enceinte du campus, sauté dans une des salles de conférences, cela provoqua la stupeur des étudiants", a expliqué l’un d’entre eux. Après quelques recherches, un zoo proche de la ville a confirmé qu’il s’agissait d’un de ses chimpanzés, enfuit récemment. Finalement, l’animal a été reconduit dans son enclos sans aucune difficulté.

Il y a bien plus longtemps, un pratiquant du Zen sentait que sa vie le quittait. Il souhaitait obtenir avec certitude une renaissance humaine, voyant une jeune fille qui lavait son linge dans la rivière, il se précipita sur elle ; et la bouscula pour la obtenir d’elle cette faveur. Mais la fille était forte, sans même réfléchir elle assomma le moine qui passa de vie à trépas. Et puis, toujours sur le choc, elle alla se confier au supérieur du monastère :

" Ce moine ne voulait que semer un germe de vie dans ta matrice. Son désir de renaître continua, il ne trouva que ton ânesse qui attendait le retour du linge ; et maintenant elle est grosse de lui : il sera un âne dans sa prochaine vie".

La troisième histoire est celle du renard qui tous les jours prenait forme humaine pour se tapir dans un coin de la salle de prédication de Maître Hyakujo. Il semblait écouter attentivement son sermon. Un soir que le renard ne quittait pas la salle, le Maître s’approcha de lui et le renard parla :

Hyakujo lui demanda : "Qui êtes-vous ? "

Le renard répondit :
"J’étais un être humain alors que le Bouddha prêchait Kashapa.
J’étais un maître zen et mon ermitage était ici, sur cette montagne. Dans ce temps là, un de mes élèves me demanda : " l’homme Éveillé est-il soumis à la loi de causalité" ? Je lui ai répondu : "L’homme Éveillé n’est pas soumis à la loi de causalité." Pour cette réponse témoin d’un attachement à l’absolu je suis devenu renard pour cinq cents renaissances, et je suis toujours un renard.
Voulez-vous me sauver de cette situation ? Aidez-moi à sortir de ce corps de renard. Maintenant, permettez-moi de vous demander :

L’homme Éveillé est-il soumis à la loi de causalité ?

Hyakujo Ekai (720-814) répondit : « L’homme Éveillé ne fait qu’un avec la loi de causalité ».

A ces mots de Hyakujo le vieil homme reçu l’Éveil.

"Me voici libre, et je vous rends profondément hommage : je ne suis plus ce renard, mais c’est dans la grotte où je vis que je dois quitter ce corps. Elle est derrière cette montagne. Allez là, vous n’y trouverez que le cadavre d’un renard. Voulez-vous célébrer mon enterrement comme si j’étais un moine " :
et il disparu.
L’histoire raconte que c’est bien le cadavre d’un renard qui gisait dans cette grotte.

Mais il y a une autre histoire : celle du cheval qui est racontée par Alexandra David-Néel :

Un brave cheval devint celui d’un homme très cruel qui ne lui épargnait aucune des souffrances : mauvaise litière, charge trop lourde, mauvaise nourriture et le fouet qui ensanglantait son échine. Sanguinolent et affamé il supportait ses blessures sans se plaindre ; persuadé que son mauvais karma le réduisait à cette condition de douleur. Mais un jour, alors qui titubait, dans un champ il vit qu’un homme battait à mort son âne épuisé.
"Voilà bien un pauvre âne qui souffre bien plus que je n’endure, puisse le Bouddha avoir pitié de lui et le délivrer de cette douleur ! "Et instantanément il vit l’âne s’effondrer et passer de vie à trépas. Que sa prière soit entendue remplit son cœur de joie et lui aussi fut instantanément délivré : il tomba mort.


www.zen-deshimaru.com/FR/real-effect/arts/Reikei/Hyakujo.html


Voir en ligne : Un chimpanze trouvé assis sur une chaise dans une classe.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?